Jeux de rôle, jeux de plateau, jeux de cartes, Wargames, jeux de dé, soirées entre amis
 
PortailAccueilMembresFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Exil - Réflexions de Thanis Durnedain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poup
Est un puit de science de l'éloquence...
Est un puit de science de l'éloquence...
avatar

Masculin
Scorpion Nombre de messages : 1207
Date de naissance : 06/11/1979
Age : 38
Localisation : Toulon
Humeur : Au fond des poches
Date d'inscription : 06/09/2007

Données Ludiques
Maîtrise: Les Lames du Cardinal; Cthulhu; Dégénésis; L5R; l'Anneau Unique.

MessageSujet: Exil - Réflexions de Thanis Durnedain   Mer 30 Sep - 19:25

Les passerelles de la cité d’acier affichent à mes yeux une image bien plus sombre et dangereuse qu’à l’accoutumée.

J’avoue avoir tendance à prendre beaucoup d’événements à la légère, mais finalement plus pour garder un certain détachement et conserver un visage serein et rassurant. Ma sœur ayant l’esprit si tourmenté par ses cauchemars, il faut bien que j’ai de quoi lui remonter le moral.



J’aurais beau afficher cet air insouciant et superficiel, mon cœur n’en est pas moins meurtri par les récents événements que nous avons vécu et vivons.

Que penser de l’étrange histoire de Kel ?

Que comprendre de sa fin tragique ?

Pour moi cela à seulement prouvé que je ne pourrais jamais être toujours là pour aider, où plutôt, trouver comment aider mes amis et cela est rageant.

Plus récemment, l’enlèvement de Pauline ma convaincu de la dangerosité de sa vie et de cette enquête autour de la fiancée de Nicéphore. Je sais bien sur que si je demandais à ma sœur et son amie de ne plus s’occuper de cette affaire, elles ne m’écouteraient pas, même si elles savent que c’est pour leur bien et leur sécurité ; elles continueront à fouiller et à se mettre en danger.

Et c’est moi le Cabochard !!!

Je ne peux décemment plus les laisser seule, et tant pis si elles se sentent trop chapoter.



Il m’est difficile avec ses événements de travailler convenablement. Mon esprit est prisonnier de ses inquiétudes et les rares moments de libertés ne durent pas assez pour me permettre d’aller plus loin que de simples croquis. Je souhaite tout de même réussir à éveiller l’intérêt artistique de mon commanditaire et par là même m’assurer un contrat qui, entre autre finance, m’apportera une renommée qui m’ouvrira les portes de prestigieuses commandes.

J’espère qu’aucun malheur ne viendra nous frapper…
Revenir en haut Aller en bas
Poup
Est un puit de science de l'éloquence...
Est un puit de science de l'éloquence...
avatar

Masculin
Scorpion Nombre de messages : 1207
Date de naissance : 06/11/1979
Age : 38
Localisation : Toulon
Humeur : Au fond des poches
Date d'inscription : 06/09/2007

Données Ludiques
Maîtrise: Les Lames du Cardinal; Cthulhu; Dégénésis; L5R; l'Anneau Unique.

MessageSujet: Re: Exil - Réflexions de Thanis Durnedain   Mar 20 Oct - 13:54

Enfin, cette triste aventure est finit. Les tourtereaux pourront enfin vivre leur amour... pendant un temps. C'est incroyable de penser que des créatures, des monstres aient de tels pouvoirs. Garder en vie des personnes pendant trente ans...Je crois que mon esprit va vite rationnaliser tout ça; ce n'est qu'une tentative de ce fou de Vaincourt pour nous faire psychoter sur son fantasmagorique univers...oui, c'est surement ça; associer avec quelques produits bien dosés on peut de nos jours réaliser des artifices très convainquant.

Bien, retournons à nos affaires ; après tout j’ai maintenant énormément de travail. Cette commande va me demander deux mois de travail avec toute l’équipe, mais ces barges seront un chef d’œuvre, j’en suis convaincu ; j’ai une myriade d’idées, et certaines très novatrices. Mon équipe est aussi très motivée. Si j’arrive à ce résultat, je pense que je pourrais commencer à envisager de les embaucher à plein temps. Mon commanditaire est très réceptif à mon travail, et il me laisse une liberté dont on ne peut que rêver, rien que pour ça, je veux faire du bon boulot. Je traiterais des arts, des sciences, de la vie et de la nature...

http://www.deezer.com/listen-1099782

En plus je suis inspiré par la grâce, cette nouvelle cantatrice est divine dans tous les sens du terme, il faut que je puisse la joindre pour lui demander de poser pour moi, elle sera la muse de la musique la plus belle qui soit.
Revenir en haut Aller en bas
Poup
Est un puit de science de l'éloquence...
Est un puit de science de l'éloquence...
avatar

Masculin
Scorpion Nombre de messages : 1207
Date de naissance : 06/11/1979
Age : 38
Localisation : Toulon
Humeur : Au fond des poches
Date d'inscription : 06/09/2007

Données Ludiques
Maîtrise: Les Lames du Cardinal; Cthulhu; Dégénésis; L5R; l'Anneau Unique.

MessageSujet: Re: Exil - Réflexions de Thanis Durnedain   Sam 7 Nov - 14:47

Bon, là je vais commencer à flipper. Après deux semaines de boulot intensif, je me disais qu’une petite pause à une fête d’anniversaire serait des plus relaxantes et distrayante. Et ben pas du tout !!!
J’aurai bien aimé finir la soirée tranquillement dans les draps et les bras de cette charmante modèle… bon, c’est vrai, ça c’est quand même fini comme ça. Mais entre les deux, cette expérience d’hypnose n’a vraiment pas été agréable, surtout quand on commence à envisager le fait que tout ceci peut être des prédictions… NOOON ! C’est pas possible….Pas vrai ?!
Revenir en haut Aller en bas
Poup
Est un puit de science de l'éloquence...
Est un puit de science de l'éloquence...
avatar

Masculin
Scorpion Nombre de messages : 1207
Date de naissance : 06/11/1979
Age : 38
Localisation : Toulon
Humeur : Au fond des poches
Date d'inscription : 06/09/2007

Données Ludiques
Maîtrise: Les Lames du Cardinal; Cthulhu; Dégénésis; L5R; l'Anneau Unique.

MessageSujet: Re: Exil - Réflexions de Thanis Durnedain   Sam 19 Déc - 10:59

Ce n’était plus un atelier, c’était un chantier. Une fois qu’il eut passé la porte, il ne put s’empêcher d’avoir un pincement au cœur et ce, malgré le fait qu’il s’y était préparé. Son mobilier était grand ouvert, ses vêtements, ses ustensiles couvraient le sol devant eux comme si les meubles s’étaient mis à vivre et avaient vomi leur contenu. Son matelas, lieu de temps de béatifiques bonheur était éventré sur le sol de sa mezzanine et sa plante gisait hors de son pot. Sa « boîte à mots doux » avait son romantique contenu éparpillé un peu partout couvert de marques de semelles, froissé voir déchiré.
Il vit que le grand et lourd rideau de velours pourpre qui séparait son lieu de vie et son atelier était à moitié ouvert, la lumière nocturne suffit à son effroi. Tout son travail était en pièce, non bien sûr, pas les bronzes et la ferronnerie, mais tout son travail préparatoire ; ses plâtres, ses croquis avaient été foulés par d’innombrables empreintes. Il lui semblait marché dans une ruine, la ruine de lui-même. Mais Thanis n’était pas du genre à s‘apitoyer pendant des heures, il retroussa ses manches et armé d’un large balais, commença à entasser ces gravas dans un coin de l’atelier. Tout aurait été vite effacé si son regard n’avait pas croisé un vieux souvenir, un tendre souvenir qui l’obsède depuis tant d’années. Il se baissa pour ramasser ce morceau de plâtre qu’il avait modelé pour qu’il soit le plus proche possible de son visage à « elle ». Il était là, dans sa paume, à le regarder, sans cou, sans chevelure, juste un masque fendu avec un tendre sourire.
Il se remémora sa fougue dans son adolescence, il se souvint, que d’un rien, il se bâtissait un univers. Après tout, il était peut-être temps pour son art de reprendre les bases, de déclencher une nouvelle étincelle.
Il finit de redonner un semblant de civilité à son appartement, jeta les produits périssables, et prépara un sac avec quelques vêtements, son sac à dos remplis de crayons de couleurs et une pochette de feuilles vierges accrochées en travers. Il enfila son long manteau et sa casquette, se retourna un instant et fit une révérence théâtrale à son lieu de vie.
« À bientôt, repose-toi dit-il en riant, quand je reviendrais-il y aura du boulot pour nous deux ! »
Et il ferma la porte.
Il passa chez sa sœur, mais elle n’était pas là. La concierge lui dit qu’elle venait de partir. Il écrivit un petit mot qu’il glissa dans sa boîte aux lettres :
« Je pars en vadrouille, tu voudras bien arroser ma plante ? Ton frère qui t’aime. »
Il passa ensuite chez ses parents. Sa mère le cajola pendant une heure. Elle s’était tellement inquiétée, mais elle était convaincue de leur innocence. Il profita de ses tendres pâtisseries et discuta un moment avec son père. Il repartit le ventre plein et des victuailles dans un torchon. Sa mère pleurait, il se moqua d’elle avant de l’étreindre. Il ne partait quand même pas pour la guerre !
Il ne savait pas comment il organiserait son voyage, et il s’en fichait. Il passa devant la passerelle, « cette » passerelle où il la vit pour la première et unique fois sans jamais plus l’avoir oubliée. Des enfants jouaient devant, comme lui, sa sœur et ses amis quelques années avant et c’était une bonne scène pour commencer son livre de croquis.
Revenir en haut Aller en bas
Poup
Est un puit de science de l'éloquence...
Est un puit de science de l'éloquence...
avatar

Masculin
Scorpion Nombre de messages : 1207
Date de naissance : 06/11/1979
Age : 38
Localisation : Toulon
Humeur : Au fond des poches
Date d'inscription : 06/09/2007

Données Ludiques
Maîtrise: Les Lames du Cardinal; Cthulhu; Dégénésis; L5R; l'Anneau Unique.

MessageSujet: Re: Exil - Réflexions de Thanis Durnedain   Sam 19 Déc - 18:26

La cité d’acier offrait à Thanis encore plus que ce qu’il espérait. Il faut dire qu’il savait regarder. Un simple regard dans une ruelle, le rayon d’une lampe soleil passant le croisement des passerelles, la brume soulevée par le vent, les gestes des gens, leurs marches, leurs courses, leurs rires ; tout était une source de travail et d’inspiration pour un artiste comme lui. En quinze jours, il avait rempli moult cahiers, réalisés plus d’une dizaine de décors et offert une cinquantaine de portraits. Sa main comme ses yeux et son corps étaient épuisés, mais son esprit était serein et heureux. Il faut dire que les soirées agréables qu’il a passé dans ces différents restaurants et bars de la cité ont grandement contribué à cet état ; et le sein de toutes ces jolies filles également. Il se trouvait ce jour sur les docks, les navires recommençaient à appareiller ; le commerce et l’argent sont plus importants que tout dans la cité, et cela se ressentait encore plus ici. Il hésitait, mais après avoir rencontré par hasard un ancien ami et avoir passé un copieux repas avec lui il se décida et suivit ce jeune capitaine à bord de son navire en partance pour L'océan Noir.
Revenir en haut Aller en bas
Poup
Est un puit de science de l'éloquence...
Est un puit de science de l'éloquence...
avatar

Masculin
Scorpion Nombre de messages : 1207
Date de naissance : 06/11/1979
Age : 38
Localisation : Toulon
Humeur : Au fond des poches
Date d'inscription : 06/09/2007

Données Ludiques
Maîtrise: Les Lames du Cardinal; Cthulhu; Dégénésis; L5R; l'Anneau Unique.

MessageSujet: Re: Exil - Réflexions de Thanis Durnedain   Lun 4 Jan - 10:10

Que cela fait du bien de rentrer chez soi. L’atelier est un peu froid et humide, mais c’est normal en deux mois. Je retrouve les odeurs qui me plaisent tant, Celles du plâtre, de la corde, du métal et des chaudrons. Les lumières de mon appartement m’invitent au repos. Mais ! Que vois je ! Ma pauvre plante est toute desséchée. Et voilà. Je ne peux vraiment rien demander à ma sœur. Ah tiens ! mais ça va, il y a encore quelques bourgeons verts. Après une petite taille et un bon arrosage et de l’engrais ; elle devrait vite se remettre.
Houlà ! Y a plein de messages. Hum ! factures, factures, factures…Lettre d’amour de la jolie Lucette, factures, factures. Tiens, M. mon commanditaire ; j’espère qu’il ne me réclame pas un remboursement, sinon j’suis dans le caca. Ah non, Ouf ! comment ça, je dois reprendre le travail ! mazette, là j’suis vraiment à la bourre. Bon pas le temps de se raser, je vais sortir mes travaux de vacances ; avec tout ce que j’ai amassé, ce sera encore plus beau.
On s’organise….
1, Contacter l’équipe. 2, Contacter Monsieur. 3, Contacter les fournisseurs. 4, Allumer les fourneaux. 5, organiser le travail. 6, se retrousser les manches… Et 7, contacter ma famille pour dire que je suis de retour.
Devant mon mur à dessin, je dispose mes nouveaux modèles ; un grand tri. Je jette ça, je remplace par ça, je déplace celui-là… Ce sera bien mieux. Ah ! Modifier celui-là pour plus de mouvements. Beaucoup mieux ! Je crois que je suis fier de moi !
Revenir en haut Aller en bas
Poup
Est un puit de science de l'éloquence...
Est un puit de science de l'éloquence...
avatar

Masculin
Scorpion Nombre de messages : 1207
Date de naissance : 06/11/1979
Age : 38
Localisation : Toulon
Humeur : Au fond des poches
Date d'inscription : 06/09/2007

Données Ludiques
Maîtrise: Les Lames du Cardinal; Cthulhu; Dégénésis; L5R; l'Anneau Unique.

MessageSujet: Re: Exil - Réflexions de Thanis Durnedain   Ven 13 Jan - 14:18

Il y avait trop de monde à cette fête et la salle pleine n'offrait aucune intimité, je n'ai pas laché la main de Rose qui fut bien forcé de me suivre, dehors un vent froid nous invite à nous rapprocher rapidement, et ses lèvres vallent bien tous les vins des deux mondes...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Exil - Réflexions de Thanis Durnedain   

Revenir en haut Aller en bas
 
Exil - Réflexions de Thanis Durnedain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Exil - Réflexions de Thanis Durnedain
» Path to Exil et le général
» Seigneurie issue de mérite de Saint Maurice l'Exil (Roussillon)
» Un poitevin en exil !
» [récit en cours] Exil

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'Antre-Mondes :: La Taverne Du Blâh :: La Salle Commune :: Il était une fois...-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: