Jeux de rôle, jeux de plateau, jeux de cartes, Wargames, jeux de dé, soirées entre amis
 
PortailAccueilÉvènementsPublicationsMembresFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Naissance d'une vocation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Naissance d'une vocation   Lun 15 Déc - 19:16

Ceci est un texte de Poup :

Cette clairière aménagée sur le bas côté de la route a offert aux
voyageurs un espace propre, une herbe courte et moelleuse, de l’eau
claire jaillissant d’une source dans un bassin taillé dans la roche et
du bois sec entassé sous un abri de branchages. Le cercle de pierre a
accueilli un feu où tous et toutes se sont empressés de venir
réchauffer leurs mains. Malgré un radoucissement de l’atmosphère cette
nuit sans nuage promettait d’être froide et humide, des halos brumeux
entourant les étoiles et une lune naissante l’annonce clairement. La
neige présente sur les grands sapins à la sombre silhouette et sur les
bords du chemin tente avec peine de scintiller autant que le ciel.
Quelques perce-neige fleurissent ici et là annonçant les beaux jours
pour bientôt.
Le groupe hétéroclite s’organise pour la nuit après
avoir englouti son repas. Le jeune halfling s’enroule dans sa
couverture avant de se coller à son chien qui lui est bien supérieur
par la taille et le poids. Le demi-orc s’affale sous un arbre croisant
les bras sur sa hache comme une enfant sur sa poupée. Une tente a
survécue à leurs expéditions, elle abrite les deux princesses Elfes, à
l’entrée veille le frère de la sombre princesse.
Resté proche du feu, le rôdeur joue avec les braises en mâchant un dernier morceau de viande séchée.
Tout
était d’un calme divin avant que le demi-orc ne vienne rompre cela par
des ronflements tonitruants. Gilceleb esquisse une moue de dédain, il a
bien du mal à s’habituer de la présence de cet être à ses côtés. Même
s’il reconnaît la force combative de ce dernier, il sait que l’on ne
peut faire totalement confiance à une créature qui ne contrôle pas ses
instincts de destruction. Celui-ci semble rêver maintenant, de petits
rires grotesques sortent de sa bouche par intermittence, quelques
gestes brutaux de ses bras suggèrent qu’il rêve de combats. Il ne
pouvait rêver que de cela se dit Gilceleb. Mais pendant ses agitations
ses rires se change en petits cris et en râle de frayeurs.
Un petit
sourire sur le visage du rôdeur accompagne le souvenir qui jaillit dans
ses pensées ; le souvenir de cette comptine que sa mère adoptive lui
racontait quand il était enfant, la légende de la Dompteuse de rêves.
Depuis
sa plus tendre enfance, cette jeune et ravissante elfe s’immisce dans
les songes des démons et créatures les plus monstrueuse pour venger le
sang des innocents qu’ils ont fait couler. Dés qu’ils plongent dans un
profond et lourd sommeil, elle pénètre leurs rêves et les transformes
en cauchemars. Même les plus terribles prédateurs deviennent alors ses
proies. Effrayés, ils ne pensent qu’à fuir et s’avèrent incapables de
se défendre. Nombreux sont les êtres maléfiques qui tentent en vain de
lutter contre la fatigue. Ils craignent tous de tomber sous l’emprise
de cette femme. Ils sombreraient dans la folie ou ne se réveilleraient
jamais. D’ailleurs la pire menace que puisse faire une mère orque à ses
enfants est « La dompteuse de rêves viendra vous emporter dans votre
sommeil »
Peut être cette nuit vient elle s’amuser avec celui-ci.
Souvent
elle lui chantait une douce mélodie pour protéger son sommeil, une
chanson parlant de paix, d’amours et de beautés. Il se souvint des
paroles comme s’il venait de les entendre, et de la douce voix de sa
mère. Inconsciemment ses lèvres se mettent à bouger et ses cordes
vocales émettent peu à peu les paroles du doux chant Elfique.
La
chanson ne dure que quelques minutes, mais il lui sembla avoir passé
une nuit dans une chambre douillette et chaude ; les chants des elfes
ont des pouvoirs qui sont inexplicable ; agissant même sur les orques,
celui présent était maintenant plongé dans un sommeil silencieux, un
air poupon sur le visage, si cela est possible sur un orque.
Il
sourit intérieurement et sursauta quand il vit les sombres voiles de la
drow se plisser à son assise prés du feu ; il ne l’avait pas vu sortir
de la tente, d’ailleurs son frère méditait toujours.
« C’est une jolie chanson que vous nous avez interprété.
Il rougit un instant à cette remarque.
J’aurais préféré que vous n’entendiez pas, je suis un piètre chanteur.
C’était pourtant très bien, regardez, même l’orque y a été sensible.
Je ne sais pas si je dois prendre ça comme un compliment.
Elle rie discrètement de la réponse. Gilceleb en profita pour changer de sujet.
J’ai été un peu surpris de ne pas vous avoir entendu arriver, utilisez vous vos pouvoirs pour vous mouvoir ?
Pas vraiment, disons que les ombres m’aident parfois un peu.
J’ai du mal à imaginer la manière de manipuler les ombres comme vous le faite, ça doit être assez difficile ?
C’est certain, mais ce n’est pas si inaccessible, beaucoup d’études, beaucoup de recherches et de la volonté.

Cela vous intéresse t’il ?
Je
m’intéresse à beaucoup de choses, c’est sur que la magie est un domaine
fascinant, mais je ne sais si j’aurais les capacités pour maîtriser cet
art.
Pour le savoir, il faut essayer.
Le regard de la princesse
drow était étrangement envoûtant, Gilceleb scrutait le profond regard
de la femme pour savoir si elle s’amusait ou si elle lui faisait une
proposition sincère.
La magie des ombres serait pour vous un atout indéniable ; discrétion, force, perception accrue et beaucoup d’autres avantages.
Et quels seraient les vôtres ?
Elle esquissa un léger sourire.
Un
allié sur et puissant, quelqu'un qui pourrait me permettre de
progresser également. Plus vous êtes fort plus j’ai une chance
d’arriver à survivre et d’atteindre mes buts.
Et quels sont vos buts ?
C’est encore un secret ; même pour moi.

Alors ? dit elle le visage penché sur le côté, dans une pose envoûtante.
Je pense que Slyth n’appréciera pas que je m’intéresse aux ténèbres…mais oui, j’aimerais essayer.
Elle sourit étrangement et se rapprocha lentement de lui.
Alors, commençons maintenant, cette nuit, les ténèbres sont magnifiques.
Revenir en haut Aller en bas
Master Of Edgerunners
Big Damn Admin
Big Damn Admin
avatar

Masculin
Vierge Nombre de messages : 4344
Date de naissance : 13/09/1971
Age : 45
Localisation : ANTRE MONDES
Humeur : Jusqu'ici... Tout va bien...
Date d'inscription : 04/09/2007

Données Ludiques
Maîtrise: Warhammer 2nd Edition, Delta Green, Cyberpunk, Savages Worlds, Chroniques Oubliées, Paranoïa, Mega, Rêve de Dragon, Star Trek, Firefly

MessageSujet: Re: Naissance d'une vocation   Lun 15 Déc - 19:52

Ca a l'air super intéressant mais c'est pas paginer pour deux ronds cette histoire !!!

Du coup, je la lis pas !!! Na !
Revenir en haut Aller en bas
http://forumtest.alldiscussion.net/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naissance d'une vocation   Lun 15 Déc - 20:07

C'est mieux comme ça? :chin:

Cette clairière aménagée sur le bas côté de la route a offert aux voyageurs un espace propre, une herbe courte et moelleuse, de l’eau claire jaillissant d’une source dans un bassin taillé dans la roche et du bois sec entassé sous un abri de branchages.
Le cercle de pierre a accueilli un feu où tous et toutes se sont empressés de venir réchauffer leurs mains. Malgré un radoucissement de l’atmosphère cette nuit sans nuage promettait d’être froide et humide, des halos brumeux entourant les étoiles et une lune naissante l’annonce clairement. La
neige présente sur les grands sapins à la sombre silhouette et sur les bords du chemin tente avec peine de scintiller autant que le ciel.
Quelques perce-neige fleurissent ici et là annonçant les beaux jours pour bientôt.
Le groupe hétéroclite s’organise pour la nuit après avoir englouti son repas.
Le jeune halfling s’enroule dans sa couverture avant de se coller à son chien qui lui est bien supérieur par la taille et le poids. Le demi-orc s’affale sous un arbre croisant les bras sur sa hache comme une enfant sur sa poupée. Une tente a survécue à leurs expéditions, elle abrite les deux princesses Elfes, à l’entrée veille le frère de la sombre princesse.
Resté proche du feu, le rôdeur joue avec les braises en mâchant un dernier morceau de viande séchée.
Tout était d’un calme divin avant que le demi-orc ne vienne rompre cela par des ronflements tonitruants. Gilceleb esquisse une moue de dédain, il a bien du mal à s’habituer de la présence de cet être à ses côtés. Même s’il reconnaît la force combative de ce dernier, il sait que l’on ne peut faire totalement confiance à une créature qui ne contrôle pas ses instincts de destruction. Celui-ci semble rêver maintenant, de petits rires grotesques sortent de sa bouche par intermittence, quelques gestes brutaux de ses bras suggèrent qu’il rêve de combats.
Il ne pouvait rêver que de cela se dit Gilceleb. Mais pendant ses agitations ses rires se change en petits cris et en râle de frayeurs.
Un petit sourire sur le visage du rôdeur accompagne le souvenir qui jaillit dans ses pensées ; le souvenir de cette comptine que sa mère adoptive lui racontait quand il était enfant, la légende de la Dompteuse de rêves.
Depuis sa plus tendre enfance, cette jeune et ravissante elfe s’immisce dans les songes des démons et créatures les plus monstrueuse pour venger le sang des innocents qu’ils ont fait couler. Dés qu’ils plongent dans un profond et lourd sommeil, elle pénètre leurs rêves et les transformes en cauchemars. Même les plus terribles prédateurs deviennent alors ses proies. Effrayés, ils ne pensent qu’à fuir et s’avèrent incapables de se défendre. Nombreux sont les êtres maléfiques qui tentent en vain de lutter contre la fatigue. Ils craignent tous de tomber sous l’emprise de cette femme. Ils sombreraient dans la folie ou ne se réveilleraient jamais. D’ailleurs la pire menace que puisse faire une mère orque à ses enfants est « La dompteuse de rêves viendra vous emporter dans votre sommeil ».
Peut être cette nuit vient elle s’amuser avec celui-ci.
Souvent elle lui chantait une douce mélodie pour protéger son sommeil, une chanson parlant de paix, d’amours et de beautés. Il se souvint des paroles comme s’il venait de les entendre, et de la douce voix de sa mère. Inconsciemment ses lèvres se mettent à bouger et ses cordes vocales émettent peu à peu les paroles du doux chant Elfique.
La chanson ne dure que quelques minutes, mais il lui sembla avoir passé une nuit dans une chambre douillette et chaude ; les chants des elfes ont des pouvoirs qui sont inexplicable ; agissant même sur les orques, celui présent était maintenant plongé dans un sommeil silencieux, un air poupon sur le visage, si cela est possible sur un orque.
Il sourit intérieurement et sursauta quand il vit les sombres voiles de la drow se plisser à son assise prés du feu ; il ne l’avait pas vu sortir de la tente, d’ailleurs son frère méditait toujours.
« C’est une jolie chanson que vous nous avez interprété.
Il rougit un instant à cette remarque.
J’aurais préféré que vous n’entendiez pas, je suis un piètre chanteur.
C’était pourtant très bien, regardez, même l’orque y a été sensible.
Je ne sais pas si je dois prendre ça comme un compliment.
Elle rie discrètement de la réponse. Gilceleb en profita pour changer de sujet.
J’ai été un peu surpris de ne pas vous avoir entendu arriver, utilisez vous vos pouvoirs pour vous
mouvoir ?
Pas vraiment, disons que les ombres m’aident parfois un peu.
J’ai du mal à imaginer la manière de manipuler les ombres comme vous le faite, ça doit être assez difficile ?
C’est certain, mais ce n’est pas si inaccessible, beaucoup d’études, beaucoup de recherches et de la volonté.

Cela vous intéresse t’il ?
Je m’intéresse à beaucoup de choses, c’est sur que la magie est un domaine fascinant, mais je ne sais si j’aurais les capacités pour maîtriser cet art.
Pour le savoir, il faut essayer.
Le regard de la princesse drow était étrangement envoûtant, Gilceleb scrutait le profond regard de la femme pour savoir si elle s’amusait ou si elle lui faisait une proposition sincère.
La magie des ombres serait pour vous un atout indéniable ; discrétion, force, perception accrue et beaucoup d’autres avantages.
Et quels seraient les vôtres ?
Elle esquissa un léger sourire.
Un allié sur et puissant, quelqu'un qui pourrait me permettre de progresser également. Plus vous êtes fort plus j’ai une chance d’arriver à survivre et d’atteindre mes buts.
Et quels sont vos buts ?
C’est encore un secret ; même pour moi.

Alors ? dit elle le visage penché sur le côté, dans une pose envoûtante.
Je pense que Slyth n’appréciera pas que je m’intéresse aux ténèbres…mais oui, j’aimerais essayer.
Elle sourit étrangement et se rapprocha lentement de lui.
Alors, commençons maintenant, cette nuit, les ténèbres sont magnifiques.
Revenir en haut Aller en bas
Master Of Edgerunners
Big Damn Admin
Big Damn Admin
avatar

Masculin
Vierge Nombre de messages : 4344
Date de naissance : 13/09/1971
Age : 45
Localisation : ANTRE MONDES
Humeur : Jusqu'ici... Tout va bien...
Date d'inscription : 04/09/2007

Données Ludiques
Maîtrise: Warhammer 2nd Edition, Delta Green, Cyberpunk, Savages Worlds, Chroniques Oubliées, Paranoïa, Mega, Rêve de Dragon, Star Trek, Firefly

MessageSujet: Re: Naissance d'une vocation   Mar 16 Déc - 19:19

Pas vraiment... Mais c'est pas grave... C'est pas donné à tout le monde... :rolleyes:



Cette clairière aménagée sur le bas côté de la route a offert aux voyageurs un espace propre, une herbe courte et moelleuse, de l’eau claire jaillissant d’une source dans un bassin taillé dans la roche et du bois sec entassé sous un abri de branchages.
Le cercle de pierre a accueilli un feu où tous et toutes se sont empressés de venir réchauffer leurs mains. Malgré un radoucissement de l’atmosphère cette nuit sans nuage promettait d’être froide et humide, des halos brumeux entourant les étoiles et une lune naissante l’annonce clairement.
La neige présente sur les grands sapins à la sombre silhouette et sur les bords du chemin tente avec peine de scintiller autant que le ciel.
Quelques perce-neige fleurissent ici et là annonçant les beaux jours pour bientôt.
Le groupe hétéroclite s’organise pour la nuit après avoir englouti son repas.

Le jeune halfling s’enroule dans sa couverture avant de se coller à son chien qui lui est bien supérieur par la taille et le poids. Le demi-orc s’affale sous un arbre croisant les bras sur sa hache comme une enfant sur sa poupée. Une tente a survécue à leurs expéditions, elle abrite les deux princesses Elfes, à l’entrée veille le frère de la sombre princesse.
Resté proche du feu, le rôdeur joue avec les braises en mâchant un dernier morceau de viande séchée.

Tout était d’un calme divin avant que le demi-orc ne vienne rompre cela par des ronflements tonitruants. Gilceleb esquisse une moue de dédain, il a bien du mal à s’habituer de la présence de cet être à ses côtés. Même s’il reconnaît la force combative de ce dernier, il sait que l’on ne peut faire totalement confiance à une créature qui ne contrôle pas ses instincts de destruction. Celui-ci semble rêver maintenant, de petits rires grotesques sortent de sa bouche par intermittence, quelques gestes brutaux de ses bras suggèrent qu’il rêve de combats.

Il ne pouvait rêver que de cela se dit Gilceleb. Mais pendant ses agitations ses rires se change en petits cris et en râle de frayeurs.
Un petit sourire sur le visage du rôdeur accompagne le souvenir qui jaillit dans ses pensées ; le souvenir de cette comptine que sa mère adoptive lui racontait quand il était enfant, la légende de la Dompteuse de rêves.

Depuis sa plus tendre enfance, cette jeune et ravissante elfe s’immisce dans les songes des démons et créatures les plus monstrueuse pour venger le sang des innocents qu’ils ont fait couler. Dés qu’ils plongent dans un profond et lourd sommeil, elle pénètre leurs rêves et les transformes en cauchemars. Même les plus terribles prédateurs deviennent alors ses proies. Effrayés, ils ne pensent qu’à fuir et s’avèrent incapables de se défendre. Nombreux sont les êtres maléfiques qui tentent en vain de lutter contre la fatigue. Ils craignent tous de tomber sous l’emprise de cette femme. Ils sombreraient dans la folie ou ne se réveilleraient jamais. D’ailleurs la pire menace que puisse faire une mère orque à ses enfants est « La dompteuse de rêves viendra vous emporter dans votre sommeil ».
Peut être cette nuit vient-elle s’amuser avec celui-ci.

Elle lui chantait souvent une douce mélodie pour protéger son sommeil, une chanson parlant de paix, d’amours et de beautés. Il se souvint des paroles comme s’il venait de les entendre, et de la douce voix de sa mère. Inconsciemment ses lèvres se mettent à bouger et ses cordes vocales émettent peu à peu les paroles du doux chant Elfique. La chanson ne dure que quelques minutes, mais il lui sembla avoir passé une nuit dans une chambre douillette et chaude ; les chants des elfes ont des pouvoirs qui sont inexplicable ; agissant même sur les orques, celui présent était maintenant plongé dans un sommeil silencieux, un air poupon sur le visage, si cela est possible sur un orque.

Il sourit intérieurement et sursauta quand il vit les sombres voiles de la drow se plisser à son assise prés du feu ; il ne l’avait pas vu sortir de la tente, d’ailleurs son frère méditait toujours.

- « C’est une jolie chanson que vous nous avez interprété.
Il rougit un instant à cette remarque.
- "J’aurais préféré que vous n’entendiez pas, je suis un piètre chanteur."
- "C’était pourtant très bien, regardez, même l’orque y a été sensible."
- "Je ne sais pas si je dois prendre ça comme un compliment."
Elle rie discrètement de la réponse. Gilceleb en profita pour changer de sujet.
- "J’ai été un peu surpris de ne pas vous avoir entendu arriver, utilisez vous vos pouvoirs pour vous
mouvoir ?"
- "Pas vraiment, disons que les ombres m’aident parfois un peu."
- "J’ai du mal à imaginer la manière de manipuler les ombres comme vous le faite, ça doit être assez difficile ?"
- "C’est certain, mais ce n’est pas si inaccessible, beaucoup d’études, beaucoup de recherches et de la volonté."
- …
- "Cela vous intéresse t’il ?"
- "Je m’intéresse à beaucoup de choses, c’est sur que la magie est un domaine fascinant, mais je ne sais si j’aurais les capacités pour maîtriser cet art."
- "Pour le savoir, il faut essayer."

Le regard de la princesse drow était étrangement envoûtant, Gilceleb scrutait le profond regard de la femme pour savoir si elle s’amusait ou si elle lui faisait une proposition sincère.

- "La magie des ombres serait pour vous un atout indéniable ; discrétion, force, perception accrue et beaucoup d’autres avantages."
- "Et quels seraient les vôtres ?"
Elle esquissa un léger sourire.
- "Un allié sûr et puissant, quelqu'un qui pourrait me permettre de progresser également. Plus vous êtes fort plus j’ai une chance d’arriver à survivre et d’atteindre mes buts."
- "Et quels sont vos buts ?"
- "C’est encore un secret ; même pour moi."
- …
- "Alors ? dit elle le visage penché sur le côté, dans une pose envoûtante."
- "Je pense que Slyth n’appréciera pas que je m’intéresse aux ténèbres…mais oui, j’aimerais essayer."
Elle sourit étrangement et se rapprocha lentement de lui.
- "Alors, commençons maintenant, cette nuit, les ténèbres sont magnifiques."...
Revenir en haut Aller en bas
http://forumtest.alldiscussion.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naissance d'une vocation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Naissance d'une vocation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [NEO GEO CD] Topic à vocation informatif
» trouver sa vocation.
» Association de fait
» Placer des bornes à vocation commerciale.
» Question existentielle ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Antre-Mondes :: La Taverne Du Blâh :: Le 10ème art : Le jeu de rôles :: Donjon et dragon 3.5-
Sauter vers: