Jeux de rôle, jeux de plateau, jeux de cartes, Wargames, jeux de dé, soirées entre amis
 
PortailAccueilÉvènementsMembresFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Journal de bord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yoric
Fait des histoires avec des phrases...
Fait des histoires avec des phrases...
avatar

Masculin
Vierge Nombre de messages : 436
Date de naissance : 06/09/1975
Age : 42
Localisation : FUVEAU
Humeur : maniaco-dépressif cyclotimique à tendences schizoïdes
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Journal de bord   Mar 15 Fév - 22:52

L'entrée a Middhenheim

On arrive à middenheim par la porte sud, elle s'ouvre sur le quartier de Oswald qui porte les stigmates de la récente bataille. A l'ombre des bâtiments ébranlés, de petits groupes de malandrins scrutent et évaluent le butin dérisoire qu'ils pourraient tirer de notre famélique et désespéré convoi. La prêtresse de Shayla applique à notre magicien que la nuit précédente a pour le moins éprouvé un cataplasme qui foi d'odorat me semble être composé de toutes les fientes et autres déjections disponible.
Notre cortège traverse le quartier marchand où la monotonie des entrepôts succédant aux dépôts n'est rompue que par quelques tavernes avenantes et abordables. Alors qu'une rumeur persistante indique de la nourriture manque a Middenheim, la simple saucisse de jambon prend des allures de bourse princière et le boisseau de farine revêt les atours d'une cassette de notable.
De quolibets en calembour le cortège arrive sur la place du mémorial de la peste noire de 1111 face au temple d'Ulrich, gardien et détenteur de la flamme qui entérina le statut impérial de Magnus le Pieu.
Notre valeureux guerrier avec son habituelle humilité a sympathiquement suggéré que nous l'aidions à respecter sa parole donnée en l'accompagnant au temple de Sigmar.
Le père Morten dudit temple accueille avec enthousiasme la relique qu'il juge inestimable et associera le père Dietritch aux actions de grâce et autres célébrations liées au recouvrement de la relique.
Le père Morten essayera de recruter notre valeureux guerrier en se montrant intarissable sur les rites et préceptes de Sigmar mais l'absence de femmes dans le culte semble pour le moment tempérer l'étincelle d'ardeur fervente qui l'anime et mon éventuel intérêt. Outre un verre de vin capiteux le père Morten nous offre 25 couronnes et un pendentif de Sigmar en argent à chacun avant de nous donner congé.
En passant vers le koenigsgarden des hommes du guet nous interpellent : Le chef du guet, le commandant Schulzman souhaite nous voir dans les plus brefs délais au sujet des hommes bêtes que nous avons croisé. Avenant et ferme il nous interrogera sur les positions de nos assaillants quand une missive annonçant l'assassinat du père morten lui parvient. D'une manière toute aussi avenante et ferme il nous invitera a nous débarrasser de nos armes et de profiter de du confort sommaire d'une cellule proprette et accueillante.
Quelques heures et un ragout plus tard le commandant Schulzman nous demandera d'enquêter sur le décès de Morten : de suspect en homme de confiance en moins de 6 heures voilà ce qu'il convient d'appeler un revirement.
Après un visite au temple de Shayla où note acolyte recevra la bénédiction de la supérieure pour enquêter sur le meurtre nous nous dirigeons vers le petit moth pour réserver nos chambres au foyer ronronnant.
Mes odorants compagnons vont visiter les appartements du défunt père Morten alors que je me glisse dans la caresse voluptueuse d'une onde tiède pendant que mon maigre accoutrement est blanchi et séché.
J'arrive sur les lieu du délit alors que la prêtresse examine un parchemin retraçant les études du père Morten au sujet de la relique et trouve un moment plus tard une fléchette. Fort de ces découvertes nous nous rendons à l'auberge où le cidre fruité précèdera les amuses bouches raffinés avant un repas aussi succulent que copieux.
Au lendemain d'un sommeil réparateur l'apothicaire du temple de Shayla tentera en vain de nous renseigner sur l'origine du poison dont est enduit la fléchette.
Le commandant du guet nous attend pour le rapport, il récupèrera la fléchette et nous apprendra que c'est la marque d'un assassin qui sévit depuis peu. Il a frappé trois fois, un garde du collegium Théologica ou je miserais qu'un ouvrage permettant de dater la relique par son iconographie sera manquant, un garde de la guilde des ingénieurs nain et je gage que des information relatives au cadre de la relique ont disparu ou été consultées et enfin un certain Guerrart Kroen assasiné dans les vieux quartiers.
Il sera inhumé sous les auspices de Morr et un trio, mené un individu aux cheveux longs, noirs et yeux bleus pales flaqué d'une balafra à gauche du nez, assistera à la cérémonie. Une pierre tombale marquée d'une épée et d'un marteau croisé sur une comete a deux queues sera érigée. Le trio quitte les lieux après la cérémonie.
La piste du défunt autant que le mode opératoire de l'assassin nous mènent à une entrée d'égout, le repère des hommes rats de sinistre réputation.



_________________
on est d'autant plus libre qu'on assume le poids de ses chaines.
Revenir en haut Aller en bas
 
Journal de bord
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» journal de bord d'un jeune cpt
» Journal de bord du Malpartie2
» [Résolu] Question par rapport à un journal de bord.
» journal de bord du capitaine en anglais ça donne ????
» [En pause] Journal de Bord : Centre équestre abandonné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Antre-Mondes :: La Taverne Du Blâh :: Le 10ème art : Le jeu de rôles :: Warhammer II :: Carnets de route-
Sauter vers: